Tuesday, September 12, 2006

Le mauvais goût de «Lire»



copyright liberation.fr
by Catherine Mallaval
Published September 12, 2006

Un directeur de la rédaction qui, avec son adjoint, pose derrière de fourneaux aux côtés d'un chef cuisinier dans son propre journal, e l'occurrence dans le dernier numéro de Lire, c'est déjà un rien étrange. Mais quand on découvre que le duo fait la pub des encastrables de la marque Miele, ça sent la mauvaise cuisine. De fait, la double page, discrètement surtitrée «Communiqué», dans laquelle on peut voir un accrocheur «Lire peut témoigner de la qualité des encastrables», a soulevé l'ire et la consternation des journalistes de la maison Express-Expansion, dont fait partie le magazine. Dans un communiqué diffusé en interne, la Société des journalistes de l'Express a fermement déploré ce mélange des genres, évoquant une dérive déontologique inacceptable.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home